Rencontre avec Xavier Mathias, l’une des références en permaculture.

On l’a pris pour un farfelu ou un “original”, il est surtout un “esprit libre”, devenu une référence en permaculture;
fils de viticulteur mû en maraîcher bio, producteur de plants oubliés, de semences et de légumes en Touraine, il est aujourd’hui enseignant, formateur en maraîchage biologique et techniques potagères pour le réseau des “Fermes d’Avenir”, ou encore à l’école du Breuil et au Potager du roi, à Versailles.

Xavier Mathias ne prétend pas détenir la vérité sur la façon de faire aujourd’hui, en matière d’agriculture, mais il espère bien qu’en ce domaine, on arrête de marcher sur la tête, la sienne et celle des autres… Rencontre avec cet homme, son univers, pour mieux saisir son rôle en matière de biodiversité et de maraîchage de demain.
Xavier Mathias vient de faire paraître un nouveau livre intitulé “Au cœur de la permaculture”, aux éditions Larousse, il se présente souvent comme un passeur d’histoires et de gestes autour du jardin nourricier.

> Écouter l’émission

Il y a un an, la municipalité de Lyon VIe, la Carsat Rhône-Alpes, le Centre de recherche de l’institut Paul Bocuse et Nutrisens ont lancé l’étude Seniors Alimentation Santé.

Réalisée via la diffusion d’un questionnaire envoyé aux 8291 retraités du VIe arrondissement de Lyon, cette étude a eu pour but d’analyser les comportements alimentaires des seniors tout en prenant en compte leur mode de vie ou la catégorie socio-professionnelle à laquelle ils appartiennent. Avec pour objectif de cerner, parmi cette population plus fragile, les facteurs de perte d’autonomie, d’isolement et les besoins nutritionnels.

> Lire l’article

Le système immunitaire réagit de la même façon à une alimentation riche en gras et en sucre qu’à une infection bactérienne, selon une étude publiée dans la revue Cell. Et, puisqu’il a une mémoire, cette alimentation le rend plus agressif à long terme.

Même après l’adoption d’une alimentation plus saine, les défenses du corps restent hyperactives.

Anette Christ de l’Université de Bonn et ses collègues ont mené cette étude chez la souris et avec des cellules humaines.

Ils ont nourri des souris, pendant un mois, avec une « alimentation occidentale » riche en gras et en glucides (sucres, farines raffinées…) et pauvre en fibres. Par conséquent, les animaux ont développé une forte réaction inflammatoire dans tout le corps, comme lors d’une infection par des bactéries dangereuses.

> Lire l’article

 

nutrition-geneve-gianfrancesco

L’alimentation bio a des effets bénéfiques sur la santé comparée à l’alimentation conventionnelle, constate un rapport scientifique publié le 27 octobre. Ces effets sont directs comme un risque réduit d’allergies, d’obésité, de certains cancers, de maladies cardiovasculaires. Ils sont également indirects comme l’absence d’antibiotique en élevage bio qui évite le développement de résistances à ces médicaments devenues un problème majeur de santé publique.

lire la suite de l’article

 

 

L’artiste-peintre cubain Carlos Boix vit dans un jardin précieux dans lequel il cultive des fleurs rares: des pensées, des paradoxes, ici beaucoup d’ironie, là de l’insolence, et partout de la couleur. Il livre au «Temps» les secrets de sa créativité

lire l’article original

Pourquoi la mastication est si importante ?

Vous pensez tout connaître sur l’alimentation, vous avez arrêté le gluten, les produits laitiers de vaches, et les aliments sucrés et pourtant, vous n’allez pas mieux et vous continuez souvent de ballonner ou de mal digérer. Vous êtes fatigué, vous continuez à avoir des problèmes et vous ne comprenez pas d’où cela vient.

Suivez le lien pour en savoir plus

geneve-nutrition-abeille-celine-gianfranesco

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart

Les concentrations de produits présenteraient un faible risque pour l’homme, mais sont susceptibles de provoquer des troubles pour les insectes.

Parfois surnommés « tueurs d’abeilles » pour le rôle déterminant qu’ils jouent dans le déclin d’Apis mellifera, les insecticides néonicotinoïdes – ou « néonics » – contaminent la grande majorité des miels récoltés sur les cinq continents. C’est le résultat saillant d’une étude franco-suisse publiée vendredi 6 octobre dans la revue Science : 75 % des miels analysés contiennent des traces de ces substances neurotoxiques. Un chiffre qui révèle, incidemment, la présence généralisée de ces pesticides dans tous les types de paysages.

Lire l’article

La Micronutrition s’occupe de manière précise des micro-carences. En effet, les vitamines, les oligoéléments, les fibres, les acides gras essentiels et les flavonoïdes sont autant d’éléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Un déficit en micronutriments a des répercussions directes sur le bien-être et l’état de santé.

La valeur nutritionnelle des aliments a considérablement baissé ces dernières années et de nombreuses carences sont présentes chez une grande partie de la population, sportive ou sédentaire.

J’identifie ces manques et propose une réponse nutritionnelle adaptée: le conseil alimentaire peut ainsi s’accompagner d’un conseil de compléments nutritionnels, véritables concentrés de tous ces éléments essentiels. L’objectif est de rétablir l’équilibre de l’organisme et d’améliorer le bien-être à long terme.

Le questionnaire DNS permet de se focaliser sur la fonction cerveau.

Ce questionnaire permet de mettre en lumière les liens entre la manière de s’alimenter et certains troubles tels que des troubles de l’humeur (tendance au blues , à la déprime, irritable, …), du comportement (boulimique, anorexique, …) et de la fatigue (manque de concentration, somnolence, état d’épuisement, …). Il mesure l’impact de notre alimentation sur le fonctionnement de notre cerveau en évaluant les déficits fonctionnels en certains neurotransmetteurs.

Le profil bionutritionnel IoMET® vous permet de visualiser vos terrains en carence et ceux en excès; en fonction de votre hygiène de vie et de vos troubles.

L’outil IoMET®, est un questionnaire individualisé détaillé et complet. Il permet, grâce à un programme informatique, de visualiser les perturbations des terrains et de révéler le «maillon faible», source des désordres observés, autrement dit, il permet d’identifier et de comprendre l’origine des déséquilibres.